Les caprices, mythe bien ancré

« C’est un caprice » ou comment rejeter la faute sur l’enfant ( et culpabiliser le parent parfois) quand on ne comprend pas la réaction d’un enfant.
Comme je le dis souvent, je vois plus de caprices d’adultes envers les enfants, du genre gronder, ou faire semblant de pleurer, pour culpabiliser l’enfant de n’avoir pas fait quelque chose de superficiel, (qu’il lui apporte un gâteau par exemple), où là ya réellement essai de manipulation de l’autre, chose qu’un enfant est en incapacité de faire avant un âge certain.

Article: Les caprices n’existent pas

Publicités