Le sommeil

Pour les siestes, je propose des couchages au sol, dans différents lits, adaptables aux différentes personnalités, ceux qui aiment être dans un cocon ou plutôt ceux qui aiment l’espace autour d’eux. sommeil1

Ils sont libres d’aller se coucher ou de se lever, tout ça pour une meilleure autonomie dans le sommeil, « je dors car j’en ai besoin, je suis libre de sortir si j’en ai envie » (j’insiste quand même légèrement si je vois que l’enfant est dans un état de fatigue),  « Je suis libre de signaler mon réveil, ma gêne pour m’endormir ».

S’il est plus jeune, je suis son rythme, calé ou non, s’il est visiblement fatigué par des signes distinctifs, se frotter les yeux, bailler, chouiner légèrement, je le couche, sans retarder de trop son couchage. Et grâce à nos échanges parents/ass mat, je tente de repérer un rythme qui s’installe pour le suivre et ainsi organiser sa journée.

dscf3868Je ne le réveille pas, sauf en cas de nécessité exceptionnelle, auquel cas, j’éveille en douceur, en ouvrant d’abord la porte de la pièce, pour qu’il se réveille avec les bruits de la maison, devenus plus audibles.

Suivant l’heure de votre retour, j’essaierais au mieux de le coucher pour qu’il se réveille avant, en ayant fini son cycle de sommeil, pour ne pas perdre en récupération physique, ni en apprentissages, qui se font en grande partie durant le repos.

Je veille à une bonne température dans la pièce, et j’adapte la lumière suivant les habitudes de l’enfant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s